mardi 21 octobre 2014

18 novembre : Conférence UTOPIA : Dette et extractivisme - pour percer à jour la mécanique d'un duo méconnu

''à 18h45 à la Maison des Sciences Économiques 106 - 112 boulevard de L'Hôpital - Paris 13ème - Métro : Campo-Formio - salle du 6ème étage''

Dette et extractivisme - pour percer à jour la mécanique d'un duo méconnu

par Nicolas Sersiron, porte-parole du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde (CADTM). Son travail principal est l’élaboration d’alternatives radicales visant la satisfaction universelle des besoins, des libertés et des droits humains fondamentaux.

Discutante : Corinne Morel Darleux, conseillère régionale du Rhône-Alpes (Parti de Gauche), membre du Bureau de la fondation Copernic et coordinatrice des Assises pour l'Ecosocialisme.

Extrait du livre Dette et extractivisme de Nicolas Sersiron

L’extractivisme, ce pillage des ressources naturelles de la planète par la force, a donné à l’Europe puis aux USA les moyens de dominer le monde. Depuis la disparition des colonies, la dette illégitime, nouvelle violence imposée aux pays dits «en développement», a permis d’assurer la continuité du pillage. Cette dette a amplifié le système extractiviste, initialement appliqué aux produits fossiles et agricoles, en l’étendant aux ressources financières du Sud puis aujourd’hui du Nord. Elle impose le remboursement par les populations de dettes dont elles ne sont pas responsables mais victimes. Dette et extractivisme, intimement liés, sont facteurs d’injustice, de corruption, et de violences sociales et environnementales. Ce «duo destructeur» est aussi à l’origine du dérèglement climatique. Des alternatives pour créer une société post-extractiviste soucieuse des peuples et du climat existent. L’audit et l’annulation des dettes illégitimes, la réduction des inégalités, la fin du pillage extractiviste sont quelques uns des combats citoyens essentiels à mener.

''Inscription (gratuite) en envoyant un mél à l'adresse : inscriptionconf@mouvementutopia.org (ATTENTION ne pas attendre de réponse, les inscriptions sont enregistrées).

La conférence sera diffusée en direct sur Internet. Si vous ne pouvez pas vous rendre physiquement sur les lieux, rendez-vous, le jour de la conférence sur http://www.mouvementutopia.org/''

dimanche 19 octobre 2014

Appel à soutien

Vous connaissez le Mouvement UTOPIA

Vous savez la place singulière qu’il occupe dans le débat public national et mondial

Vous appréciez son dynamisme et son engagement

Vous partagez les idées qu’il porte

Vous voulez contribuer à accroître son influence et ses capacités d’action

Vous souhaitez qu’il continue à œuvrer pour construire cet autre monde dont nous avons plus que jamais besoin

Alors apportez-lui votre soutien

En adhérant

En effectuant un don
10415660_744445568983302_9134707911775130898_n.jpg

DETTE ET EXTRACTIVISME La résistible ascension d’un duo destructeur, aux éditions Utopia

Les Editions Utopia et le CADTM France ont le plaisir de vous annoncer la sortie le 15 octobre 2014, du livre

DETTE ET EXTRACTIVISME La résistible ascension d’un duo destructeur

Par Nicolas Sersiron

Préface de Paul Ariès

Collection Ruptures, format 12 x 20 cm, 208 pages, 8 € couv-dette.jpg

L’extractivisme, ce pillage des ressources naturelles de la planète par la force, a donné à l’Europe puis aux USA les moyens de dominer le monde.

Depuis la disparition des colonies, la dette illégitime, nouvelle violence imposée aux pays dits «en développement», a permis d’assurer la continuité du pillage. Cette dette a amplifié le système extractiviste, initialement appliqué aux produits fossiles et agricoles, en l’étendant aux ressources financières du Sud puis aujourd’hui du Nord. Elle impose le remboursement par les populations de dettes dont elles ne sont pas responsables mais victimes.

Dette et extractivisme, intimement liés, sont facteurs d’injustice, de corruption, et de violences sociales et environnementales. Ce «duo destructeur» est aussi à l’origine du dérèglement climatique.

Des alternatives pour créer une société post-extractiviste soucieuse des peuples et du climat existent. L’audit et l’annulation des dettes illégitimes, la réduction des inégalités, la fin du pillage extractiviste sont quelques uns des combats citoyens essentiels proposés dans ce livre.
L’auteur, Nicolas Sersiron, est président du CADTM France, Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde. Fondé en 1990, le CADTM est un réseau international présent en Europe, en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Son travail principal est l’élaboration d’alternatives radicales visant la satisfaction universelle des besoins, des libertés et des droits humains fondamentaux.

samedi 18 octobre 2014

Rencontre à la Fnac mardi 28 octobre à 18h

La Fnac Bercy Village vous invite à une rencontre/débat autour de l'ouvrage du Mouvement Utopia, AGRICULTURE ET ALIMENTATION - Idées reçues et propositions (Editions Utopia), en présence de Marc Dufumier, ingénieur agronome et enseignant-chercheur français et Denis Vicherat, co-président des Editions Utopia.

Plus d'info

Bercy-Utopia-28-oct-60x160-2-_1_-_4_.jpg

Compte rendu de l'Université d'été d'UTOPIA

Ce compte-rendu est complémentaire du dossier du/de la participant-e, qui est en ligne sur le blog Utopia, et dans lequel figurent un certain nombre de documents supports

Vous pouvez consulter le compte rendu

Vous pouvez consulter le dossier

Bonne lecture

samedi 11 octobre 2014

14 octobre : Conférence UTOPIA : Réinventer l'action citoyenne avec Saul Alinsky

à 18h45 à la Maison des Sciences Économiques 106 - 112 boulevard de L'Hôpital - Paris 13ème - Métro : Campo-Formio - salle 117

Réinventer l'action citoyenne avec Saul Alinsky

par Xavier Renou, activiste, fondateur des Désobéissants et auteur de Désobéir : le petit manuel

Discutants : Fatima-Ezzahra Benomar, militante Front de Gauche, et membre des collectifs Les Effrontées et Jeudi Noir.
Benjamin Ball, du mouvement des Indignés, et community organizer à Wesign.it

Qui est Saul Alinsky ?

De 1940 jusqu'à sa mort en 1972, cet activiste méconnu en France a semé la révolte dans les taudis et les quartiers pauvres de Chicago, de New York, de Boston ou de Los Angeles. Son objectif ? Aider les personnes les plus démunies à s'organiser pour améliorer leurs conditions de vie et combattre les méfaits du capitalisme. Ses méthodes ? Le travail de terrain, la patience, la ruse et l'action directe, de préférence non violente et ludique.

Alinsky part du constat suivant : les populations les plus opprimées sont piégées dans un quotidien de survie. Elles vivent le plus souvent au jour le jour, sans grande perspective, sans assez de temps, de recul et d'énergie pour s'organiser politiquement, pour s'engager dans des stratégies de luttes, encore moins pour imaginer un bouleversement radical du système capitaliste. Des appuis extérieurs peuvent contribuer à briser cette spirale de contraintes et de résignation : les "organizers". Leur but n'est pas de diriger des luttes, mais de stimuler leur essor, d'accompagner la création d'organisations populaires, les plus autogérées, indépendantes et radicales possibles vis-à-vis des pouvoirs publics, des propriétaires et des patrons.

Quarante ans après la mort d'Alinsky, sa pensée est-elle encore d'actualité et peut-elle aider à réenchanter l'activisme de demain ? Nous le pensons, et c'est pourquoi nous vous invitons à venir nombreux-ses à cette conférence pour découvrir cet infatigable militant qui, quelques mois avant sa mort, déclarait : « Un jour j'ai réalisé que je mourrai, que c'était simple et que je pouvais donc vivre chaque nouvelle journée, boire chaque nouvelle expérience aussi ingénument qu'un enfant. S'il y a une vie après la mort, de toute façon j'irai en enfer. Mais une fois que j'y serai, je commencerai à organiser là-bas les "have-nots" que j'y trouverai. Ce sont mes frères. »

Inscription (gratuite) en envoyant un mél à l'adresse : inscriptionconf@mouvementutopia.org (ATTENTION ne pas attendre de réponse, les inscriptions sont enregistrées).

La conférence sera diffusée en direct sur Internet. Si vous ne pouvez pas vous rendre physiquement sur les lieux, rendez-vous, le jour de la conférence sur http://www.mouvementutopia.org/

jeudi 9 octobre 2014

Qui veut la mort de la Fondation de l’écologie politique ?

En novembre 2012, après plusieurs années de débats et de procédure, la Fondation de l’écologie politique, adossée à Europe Ecologie-les Verts, était reconnue d’utilité publique. Elle rejoignait cinq autres fondations de même statut juridique, qui représentent les idées défendues par le Parti socialiste, l’UMP, le Parti communiste, les centristes ou la mouvance de Jean-Pierre Chevènement.

Alors que plus de 60% des Français se disent proches des valeurs écologistes, cette Fondation a de vraies perspectives. Son travail sur les inégalités environnementales et sur les liens entre écologie et question sociale porte sur un des points les plus mal compris de l’action écologique.

Accueillie à bras ouverts par le réseau des fondations écologistes européennes, elle a été chargée de préparer leur position sur l’accord sur le climat qui devrait être un événement politique important du mandat de François Hollande. Les sujets à venir ne manquent pas et couvrent aussi bien la pensée théorique que les réalités de vie de la société française : de l’éthique environnementale aux moyens de lutter contre la précarité énergétique, du modèle alimentaire aux liens entre écologie et entreprise.

Dans la plupart des grandes démocraties européennes, le financement de ces structures de débat relève en grande partie de soutiens publics. La défense de l’intérêt général y trouve son compte et si le développement du mécénat privé est souhaitable, l’indépendance des fondations suppose que l’Etat maintienne son soutien. Il y a juste un hic. C’est la coutume, le financement des fondations politiques reconnues d’utilité publique s’effectue, en France, sans critères d’évaluation précis de leur production et de leur participation aux débats. Ce n’est pas le cas en Allemagne où l’affectation des fonds se fait dans le cadre d’un débat parlementaire. En France, une enveloppe est mise à disposition du cabinet du Premier ministre qui l’attribue à discrétion. Cette façon de procéder apparaît, aujourd’hui, peu compatible avec les exigences de la démocratie et les impératifs de la saine gestion des finances publiques.

Cela peut aussi conduire à des absurdités et à une gestion des fonds sans autre logique que comptable, qui ne permet pas de prendre en compte les impératifs politiques. C’est ainsi qu’alors que les questions écologiques sont centrales dans l’agenda du gouvernement, et ce pour une période qui va s’étendre tout au long de l’année 2015, la Fondation de l’écologie politique s’est vu attribuer, en date du 7 octobre pour l’année en cours, une subvention de 50 000 euros contre des montants allant de 300 000 à 800 000 euros pour chacune des autres fondations politiques. Une différence de 1 à 16. Cette distorsion est sans précédent dans l’histoire des fondations politiques en France.

Cette allocation est ridicule, inique et condamne à mort la Fondation. Les questions écologiques ne sont ni des questions sectorielles ni des questions seulement techniques. Elles doivent être débattues publiquement. Qui a intérêt à ce que tout continue comme avant, à ce que l’on ne se soucie ni du changement climatique, ni de l’érosion de la biodiversité, ni de la montée des inégalités environnementales ?

Nous ne pouvons croire que l’enjeu écologique vaille si peu pour ce gouvernement. C’est pour cette raison que nous avons pris la plume. C’est pour cette raison que nous avons choisi de porter cette question de financement dans le débat public. Notre société a besoin de la confrontation des projets politiques et de celle des idées. Elle a besoin d’une vision de long terme et d’un idéal. Dans cette perspective, l’écologie mérite mieux qu’un traitement arbitraire et comptable.

YVES COCHET Ancien ministre de l’Environnement, ANNE LE STRAT Porte-parole du mouvement Utopia, ALAIN LIPIETZ Économiste, DOMINIQUE MÉDA Professeure de sociologie, MARIE-MONIQUE ROBIN Cinéaste, LUCILE SCHMID Vice-présidente de la Fondation de l’écologie politique, CATHERINE LARRÈRE Présidente de la Fondation de l’écologie politique, et l’ensemble du conseil de surveillance de la Fondation de l’écologie politique.

mardi 7 octobre 2014

Rencontre-débat avec la réalisatrice Eugénie Dumont Mercredi 8 Octobre à 18h à la FNAC-Montparnasse

Le Mouvement Utopia est partenaire du documentaire "HERITAGE FIGHT", réalisé par Eugénie Dumont.

A l'occasion de la sortie nationale du film, le 8 octobre prochain, Utopia organise le jour-même, à La Fnac Montparnasse, une rencontre-débat à 18h avec la réalisatrice Eugénie Dumont.

Cette rencontre s'inscrit dans le programme des "Rencontres culturelles d'Utopia" organisées dans le cadre du pôle culture et en partenariat avec La Fnac.
Plus de détails

"Au cœur de la dernière contrée sauvage d’Australie, une communauté aborigène, les Goolarabooloo, doit faire face au projet d’implantation de la plus grande usine à gaz au monde soutenu par le gouvernement. Aborigènes et citoyens solidaires s’unissent alors pour défendre ce qui n’a pas de prix : une terre, une vision du monde, et plus que tout, un héritage culturel. Commence alors un combat à l’issue inattendue...". __ FNAC MONTPARNASSE, 136, rue de Rennes – 75006 Paris – Métro St Placide ou Montparnasse__

vendredi 3 octobre 2014

RENCONTRE DE REPORTERRE : L’écologie au cœur de la reconstruction politique - LUNDI 6 OCTOBRE A 20h au Théatre DEJAZET à Paris

_Démocratie, environnement, économie... Tous les signaux sont au rouge. Mais ne cédons pas au fatalisme ! Sur le terrain, des milliers d’alternatives fleurissent. Pourtant, rien ne pourra se (re)construire durablement sans un soutien de mouvements engagés pour la justice sociale et l’écologie.

C’est pourquoi Reporterre invite lundi 6 octobre huit personnalités politiques : Noël Mamère, Corinne Morel-Darleux (Parti de gauche), Julien Bayou (EELV), Myriam Martin (Ensemble), Vincent Liégey (Parti pour la décroissance), Barbara Romagnan (PS), Pierre Larouturrou (Nouvelle Donne), __Anne Lestrat (Utopia).__ Notre pari : les faire travailler ensemble à une nouvelle politique, centrée sur l’écologie.

Ni meeting, ni conférence, cette Rencontre sera un forum inédit. Les citoyens en ont assez des luttes politiciennes classiques ? Testons autre chose ! Au menu : improvisation musicale, expression du public, prise de parole rythmée... Le tout sur une des plus vieilles scènes de Paris (où Marie-Antoinette fut détenue, dit la légende), le théâtre Déjazet.

Pas de réservation, les portes du théâtre seront ouvertes dès 19h30. Venez nombreux !

Et pour celles et ceux qui ne sont pas Franciliens, un film et un compte-rendu seront disponibles dans la semaine. LUNDI 6 OCTOBRE A 20H THEATRE DEJAZET 41 Bld du TEMPLE 75003 - (Métro REPUBLIQUE, TEMPLE)

Pour en savoir plus

lundi 29 septembre 2014

Non au barrage de Sivens !

Utopia soutient la lutte
affiche_testet25oct_a4.jpg

Le Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet a été créé en 2011 pour protéger la dernière zone humide d’importance du bassin versant du Tescou (Nord-Ouest du Tarn) menacée de destruction par le projet de barrage de Sivens. Ce barrage, présenté comme d'intérêt général, est en fait destiné à 70% pour l’irrigation intensive d'une vingtaine de fermes et pour 30% au soutien d'étiage (dilution des pollutions). C'est un projet inadapté, dont le coût environnemental et financier est très élevé, au profit de pratiques agricoles qui sont une impasse pour les agriculteurs comme pour la société dans son ensemble. Agissons ensemble pour obtenir enfin des pratiques agricoles qui économisent l'eau et respectent les zones humides !

Le site militant qui coordonne les luttes
Et celui du collectif animé par Ben Lefetey, utopien :

lundi 22 septembre 2014

Utopia était présent SAMEDI 20 ET DIMANCHE 21 SEPTEMBRE: 1ER ALTERNATIBA D’ÏLE-DE-FRANCE

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse et Alternatiba IDF organisent les 20 et 21 septembre le 1er Alternatiba d’ïle-de-France

Voir le programme

Utopia était présent DIMANCHE 21 SEPTEMBRE, À 14H PLACE DE LA RÉPUBLIQUE : MARCHE MONDIALE POUR LE CLIMAT

Deux jours avant le sommet historique des Nations unies sur le changement climatique, des millions de citoyens se mobilisent partout dans le monde afin de demander des mesures ambitieuses sur le climat.

En savoir plus

jeudi 4 septembre 2014

Report date limite d'inscription à l'Université d'été d'UTOPIA du 25 au 28 septembre 2014

Vous avez jusqu'au 15 septembre pour vous inscrire

L'UE se déroulera comme l'an dernier à Mandelieu La Napoule (06) avec le soutien du Collectif pour une Transition Citoyenne

Voici le programme prévisionnel et le bulletin d'inscription

C'est une très belle Université d'été qui s'annonce pour Utopia, un moment à ne pas rater !!!

On espère donc vous voir nombreuses et nombreux à Mandelieu La Napoule fin septembre !

Si vous souhaitez faire du covoiturage envoyez votre proposition ou votre demande à contact@mouvementutopia.org

lundi 1 septembre 2014

Utopia demande l'arrêt immédiat des travaux de construction du barrage de Sivens dans le Tarn.

Ben Lefetey, membre du Mouvement Utopia et porte-parole du Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du TESTET est en grève de la faim. Depuis le début de leur grève de la faim il y a 6 jours, les grévistes demandent un moratoire du déboisement de la zone humide du Testet jusqu’à l’obtention d’un débat public contradictoire avec le Conseil Général permettant d’obtenir des réponses concrètes aux questions du Collectif Testet concernant le projet de barrage de Sivens. lire la suite du communiqué

dimanche 31 août 2014

9 septembre : conférence UTOPIA : Comment (sur)vivre après un accident nucléaire ? L'exemple de Fukushima 3 ans après.

Mardi 9 septembre 2014 à 18h45

à la Maison des Sciences économiques (MSE)

106-112 boulevard de l'hôpital - Paris 13e - Métro : Campo-Formio - Salle de conférences du 6e étage.

Comment (sur)vivre après un accident nucléaire ? L'exemple de Fukushima 3 ans après.

Janick Magne, Militante anti-nucléaire vivant au Japon depuis 35 ans, ex-candidate dEurope Écologie Les Verts aux législatives en Asie-CEI-Océanie

Discutante

Isabelle Attard, Députée (Nouvelle Donne)


Inscription (gratuite) en envoyant un mél à l'adresse : inscriptionconf@mouvementutopia.org (ne pas attendre de réponse).

La conférence sera diffusée en direct sur Internet. Si vous ne pouvez pas vous rendre physiquement sur les lieux, rendez-vous, le jour de la conférence sur http://www.mouvementutopia.org

(Pour éviter des coupures de publicités intempestives au cours de la diffusion, installer le module Adblock dans votre navigateur)

- page 1 de 37

Nouveauté aux éditions UTOPIA

Les vidéos des conférences-débats