top nouveau

mercredi 27 avril 2016

10 mai : Conférence UTOPIA : Quel avenir pour l'assurance chômage? Le modèle des intermittents ouvre-t-il la voie vers un nouveau paradigme ?

à 18h45 à la Maison des Sciences Économiques 106 - 112 boulevard de L'Hôpital - Paris 13ème - Métro : Campo-Formio - salle du 6ème étage

Quel avenir pour l'assurance chômage? Le modèle des intermittents ouvre-t-il la voie vers un nouveau paradigme ?

par Mathieu Grégoire, sociologue, chercheur à l’IDHES et chercheur associé au Centre d’Études de l’Emploi, auteur de "Les intermittents du spectacle: enjeux d’un siècle de lutte" (La Dispute, Paris, 2013)

Conclusion de l'article de La Croix "Demain, tous intermittents ?" :

"(...) Bref, le monde du travail va changer. Demain, il sera, sans doute, plus libre, plus créatif, mais moins sécurisé, moins rémunérateur aussi. À tel point que deux penseurs aussi différents que le philosophe Bernard Stiegler et le conseiller Jacques Attali réfléchissent à la même proposition étonnante : puisque nous serons plus souvent intermittents, pourquoi ne pas généraliser à tous le statut des intermittents du spectacle, pour créer une sorte de revenu d’existence, accessible à tous entre deux emplois. Iconoclaste, non ?"

Inscription (gratuite) en envoyant un mél à l'adresse : inscriptionconf@mouvementutopia.org (ATTENTION ne pas attendre de réponse, les inscriptions sont enregistrées).

La conférence sera diffusée en direct sur Internet. Si vous ne pouvez pas vous rendre physiquement sur les lieux, rendez-vous, le jour de la conférence sur http://www.mouvementutopia.org/

mardi 26 avril 2016

Les Editions Utopia à Beaubourg !

La BPI de Beaubourg publie dans son journal l’interview de Denis, et diffuse une vidéo de présentation de nos livres.

http://balises.bpi.fr/politique/les-editions-utopia--rencontre-avec-denis-vicherat


mercredi 20 avril 2016

Inscription au Conseil d'Utopia du 29 avril au 1er mai

Il aura lieu du 29 avril au 1er mai a Romorantin-Lanthenay  dans le Loir et Cher

Inscrivez vous rapidement

Invités d'honneur : Patrick Viveret et le Quatuor pour la Paix

Le programme  encore provisoire

N'hésitez pas à adresser vos questions sur contact@mouvementutopia.org

Pour les adhérents du mouvement, nous  sollicitons vos amendements pour

Les 25 propositions utopiennes pour 2017,

Livre collectif en cours « Propriété et « communs »

Livre collectif en cours « La démocratie, idées reçues et propositions »

Retrouvez ces trois textes

Vous pouvez nous envoyer les amendements que vous souhaitez sur les 3 textes :

  • Soit par retour de courrier à l'adresse du Mouvement Utopia : 5 avenue Jean Moulin 01100 Oyonnax 
  • Soit - plus simple pour nous - par mail à contact@mouvementutopia.org

La date limite de réception des amendements est le lundi 25 avril à 18h00

Méthode d’amendements :

  • Les textes dans leur intégralité ne sont volontairement pas envoyés en format texte pour éviter les amendements en « suivi de modification » que nous n’aurons pas la capacité de traiter.

  • Bien séparer les amendements envoyés : indiquer la page et le paragraphe précis et préciser « supprimer », « ajouter », « remplacer », …

  • Seuls les amendements de « fond » seront retenus.


mercredi 13 avril 2016

Le N°3 du journal des actions locales et de la réflexion globale


A lire

dimanche 10 avril 2016

Nuit debout dimanche 10 avril

Le Mouvement Utopia est sollicité par Nuit Debout pour participer à l'animation des débats de dimanche place de la République, sur le thème du revenu de base, à partir de 14h.
On en profitera pour tenir une table afin de présenter et de vendre nos livres

deux liens vers une TV et une radio web :

TV Debout :
https://twitter.com/hashtag/TVdebout?src=hash&lang=fr

Radio Debout :
www.mixlr.com/radiodebout

vendredi 25 mars 2016

Pour vous procurer les livres du Mouvement Utopia


Retrouvez tous nos livres sur le site de la Boutique Militante !
 
Si vous êtes adhérent-e-s vous pouvez envoyer un mail à l'adresse contact@mouvementutopia.org et obtenir ainsi un code pour une de remise de 50%
 

Les conférences Utopia du 2° trimestre 2016

  • Paris - 12 avril - 18h45 : Conférence Olivier Rey :

"Si tout est « question de taille », quelle serait la juste mesure d'une société soutenable ?"
Plus d'infos ici

  • Paris - 10 mai - 18h45 Conférence Mathieu Grégoire « Quel avenir pour l'assurance chômage? »
  • Paris - 14 juin - 18h45 : Conférence Julia Cagé

"Repenser la propriété des médias pour faire de l'information un bien commun"

et aussi, en région :

  • Avignon - 25 mars 2016

"Eau Bien Commun"
Rencontres nationales à Avignon
Plus d'infos ici

  • Pont-A-Mousson - 29 mars 2016

Ciné-débat "Le potager de mon grand-père"
Plus d'infos ici

10e Rassemblement des Glières - Citoyens Résistants d'hier et d'aujourd'hui
Plus d'infos
ici

lundi 21 mars 2016

12 avril : Conférence UTOPIA : Si tout est « question de taille », quelle serait la juste mesure d'une société soutenable ?

à 18h45 à la Maison des Sciences Économiques 106 - 112 boulevard de L'Hôpital - Paris 13ème - Métro : Campo-Formio - salle du 6ème étage

Si tout est « question de taille », quelle serait la juste mesure d'une société soutenable ?

par Olivier Rey, mathématicien et philosophe, auteur de "Une question de taille", Stock, 2014

Article de Philosophie Magazine sur "Une question de taille" : "Seul l’imaginaire est peuplé d’êtres monstrueux, c’est-à-dire hors proportions. Car dans la nature, chaque organisme n’est viable qu’à son échelle adéquate : une araignée géante s’asphyxierait, une gazelle de la taille d’une girafe se casserait les pattes… Idem pour les sociétés et les cultures, affirme Olivier Rey. Le philosophe et mathématicien met cette « question de taille » au centre de sa critique de la modernité technicienne et libérale en exhumant la thèse de Leopold Kohr (1909-1994) : « partout où quelque chose ne va pas, quelque chose est trop gros ». Les villes, les États, les sociétés, les démographies, les institutions, les techniques, les désirs… tout est trop : trop grand, trop gros, trop nombreux, trop rapide. Bref, sans limite. Dès lors, c’est la démocratie, la santé, l’éthique, l’écologie, l’éducation, la science… qui sont perverties. L’inspiration est originale, d’autant plus lorsque Rey relit l’œuvre, oubliée et parfois ambivalente, d’Ivan Illich."

Inscription (gratuite) en envoyant un mél à l'adresse : inscriptionconf@mouvementutopia.org (ATTENTION ne pas attendre de réponse, les inscriptions sont enregistrées).

La conférence sera diffusée en direct sur Internet. Si vous ne pouvez pas vous rendre physiquement sur les lieux, rendez-vous, le jour de la conférence sur http://www.mouvementutopia.org/

jeudi 17 mars 2016

Pétition Grande Synthe

Utopia est signataire

A Monsieur le Président de la République,

Par la présente, je m'indigne de la façon dont la France traite le dossier des réfugiés, qui fuient la guerre et viennent se réfugier chez nous en Europe. Pire, le non respect des droits et conventions internationales, le harcèlement incessant de ces populations sont insupportables et entâchent gravement notre réputation de pays des Droits de l'homme.

Dans ce contexte de déni et fuite en avant par l'état Français, qui ne règlent aucun problème, la création par la commune de Grande-Synthe et de Médecins Sans Frontières d'un camp de réfugiés digne de ce nom, réhabilitant ainsi le respect de la dignité humaine, constitue une avancée incontestable, et est un exemple à suivre, que nous souhaitons voir se développer dans les autres camps.

Aussi, nous vous demandons d'arrêter de combattre ce projet, et de prendre intégralement en charge les sommes engagées et avancées par ces deux instances, qui relèvent de la responsabilité nationale.

Je vous prie, Monsieur le Président, de bien vouloir croire en ma détermination pour un monde plus juste, humain, solidaire, fraternel qui permette à tous de vivre en paix.

mercredi 16 mars 2016

"MOBILISATION // Parce que nous croyons encore à une Europe solidaire…

Ensemble, marquons notre refus d’une Europe de la division, de la violence et de la perte d’espérance. Refusons qu’en notre nom l’Europe ravive les jours noirs de son histoire

Les jeudi 17 et vendredi 18 mars, les dirigeants turcs et européens se rassembleront à Bruxelles pour entériner des propositions de “solutions” relatives à la problématique des réfugiés et des migrants: 6 milliards d’euros à la Turquie pour qu’elle bloque les migrants sur son territoire et qu’elle accepte également le renvoi sur ses terres de tous les migrants et réfugiés entrés illégalement en Grèce, flottes de l’OTAN pour repousser les bateaux, fermeture de la route des Balkans.

Ce serait un drame humanitaire, un drame politique pour l’Europe et un drame économique pour la Grèce. Au-delà de porter gravement atteinte aux conventions des droits de l’Homme et de Genève, ces décisions symboliseraient la fin de toute forme de solidarité de la part de l’Union Européenne.

Plus d'infos sur l'événement

dimanche 13 mars 2016

15 mars : Conférence UTOPIA : De quoi l'effondrement est-il le nom ? Les inégalités au coeur de la catastrophe

à 18h45 à la Maison des Sciences Économiques 106 - 112 boulevard de L'Hôpital - Paris 13ème - Métro : Campo-Formio - salle du 6ème étage

De quoi l'effondrement est-il le nom ? Les inégalités au coeur de la catastrophe

par Renaud Duterme, enseignant, actif au sein du CADTM Belgique, il est l’auteur de Rwanda, une histoire volée , éditions Tribord, 2013 et co-auteur avec Éric De Ruest de La dette cachée de l’économie, Les Liens qui Libèrent, 2014
Discutante :
Lucile Schmid, membre du bureau national d'EELV, et vice-présidente de la Fondation de l'Ecologie Politique

4ème de couverture du livre "De quoi l'effondrement est-il le nom ?" : "Et si notre civilisation était au bord de l'effondrement ? Au regard de notre monde toujours plus inconséquent et complexe, cette interrogation n'est plus réservée aux scénaristes de science-fiction : elle est de plus en plus présente chez de nombreux chercheurs/euses de tous horizons. Les « crises » financière, économique, écologique, climatique, sociale, démocratique, iden- titaire, politique. ne sont-elles que des « crises », ou le mal est-il bien plus profond ? Assiste-t-on à la fin d'un modèle de société qui s'est étendu à l'ensemble du monde en quelques siècles seulement ? Face à cela, aucune politique prônée par les partis de gouvernement n'est capable d'enrayer ce processus. Pour autant, que peut signifier ce concept d'effondrement ? Suivons-nous la trajectoire de l'empire romain ou de la civilisation maya ? Devons-nous voir l'explosion des inégalités et des tensions sociales comme des signes avant-coureurs de cet effondrement ? Ne dissimule- t-il pas un nouvel avatar destiné à masquer les rapports d'exploitation et de domination entre les classes, sous prétexte que l'ensemble de la société serait « dans le même ba- teau » ? Partant de ces questions, ce livre a pour but de questionner cette notion, en particulier sous l'angle de la ségrégation spatiale. On en vient alors à considérer l'effondrement comme un monde de plus en plus fragmenté dans lequel coexistent des personnes ren- fermées sur leur prospérité derrière des murs sans cesse plus hauts, alors que de l'autre côté toujours plus de populations en subissent les conséquences et ne ramassent que les miettes des richesses produites. Une fois analysées sous l'angle de leurs responsables, les turbulences que traverse notre monde et l'amplification annoncée des catastrophes prennent ainsi un tout autre visage, permettant à l 'auteur de poser les bases d'un nouveau système plus juste et plus durable."

Inscription (gratuite) en envoyant un mél à l'adresse : inscriptionconf@mouvementutopia.org (ATTENTION ne pas attendre de réponse, les inscriptions sont enregistrées).

La conférence sera diffusée en direct sur Internet. Si vous ne pouvez pas vous rendre physiquement sur les lieux, rendez-vous, le jour de la conférence sur http://www.mouvementutopia.org/

jeudi 10 mars 2016

Soutien à l'installation du premier camp humanitaire à Grande-Synthe

Près de 1500 personnes exilées vivant dans un véritable bidonville et des conditions extrêmement insalubres déménageaient à partir de lundi 7 mars 2016 dans le premier camp humanitaire jamais créé en France. Mais les services de l’État n'ont cessé d'entraver cette action.

 

Un premier camp humanitaire français qui répond aux normes internationales

C'est un déménagement qui a été longuement préparé par les associations sur le terrain, à l'initiative de la Mairie de Grande-Synthe. Médecins Sans Frontière (MSF) a investi 2,6 millions d'euros et a pensé ce nouveau camp en collaboration avec Emmaüs, l'Auberge des migrants et toutes les associations mobilisées sur le terrain depuis des mois.

Le nouveau camp répond aux normes de l'UNHCR (Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés). Environ 300 cabanes en bois de 4 places étaient déjà prêtes lundi. Sont installés également sur ce nouveau camp des douches et toilettes, ainsi qu'un ou plusieurs espaces de vie (cuisine, école...) sur un camp non clôturé.

 

Une Mairie qui pallie les manquements de l’État

Nous souhaitons saluer le courage d'un maire, de ne laisser personne mourir de froid sur son territoire, migrant-e ou non, et de défendre des conditions de vie décentes pour tou-te-s.

Le Mouvement Utopia s'est rendu sur l'ancien camp vendredi dernier et a pu constater les conditions déplorables et inhumaines dans lesquelles les personnes migrantes, hommes, femmes mais aussi enfants et bébés vivaient.

Si l’État se préoccupe tant des conditions de « sécurité » de ce nouveau camp, pourquoi ne s'est-il pas préoccupé du camp précédent, où plus de 2800 personnes s'entassaient dans la boue et le froid en décembre 2015 ?
 

Honte au gouvernement français et aux responsables, qui entravent l'aide humanitaire

Continuant à entraver le travail du maire de Grande-Synthe et des associations sur place pour que les migrant-e-s soient accueilli-e-s dans des conditions décentes face à l'urgence humanitaire, le préfet du Nord a "mis en demeure" le maire Damien Carême de rapporter son arrêté de sécurité permettant l'ouverture d'un nouveau camp de migrants dans sa commune.

Le Mouvement Utopia renouvelle avec conviction son soutien à l'action de la mairie de Grande-Synthe et des associations sur place, et il demande au préfet de retirer cette « mise en demeure » et que l'Etat accompagne le déménagement et l'installation dans ce nouveau camp.

Nous demandons aussi à l'Etat de prendre ses responsabilités et de prendre en charge le financement d'installation et de fonctionnement annuel du lieu.

 

Appel unitaire "Nous ne céderons pas" 12 mars

Utopia fait partie du collectif 'Nous ne céderons pas"
Coorganisateurs de la journée nationale d'action, samedi 12 mars

Lien pour en savoir plus

samedi 13 février 2016

Utopia Tunisie

Déclaration de la société civile
Sur l’Accord de Libre Echange Complet et Approfondi entre la Tunisie et l’UE

Consulter et faire circuler
À l’occasion du vote au Parlement européen du 15 février 2016
Tunis, Paris, le 15 février 2016

mardi 9 février 2016

Lancement du prix Veblen 2016 : A vos plumes !

L'Institut Veblen et ses partenaires - Alternatives économiques, Mediapart, la revue Projet et PEPS-économie - sont heureux d'annoncer le lancement du Prix Veblen 2016.
Vous avez moins de 40 ans ? Vous pouvez participer au prix Veblen en répondant à l'une de ces deux questions définies par le jury présidé par André Orléan et réunissant Dominique Bourg, Christian Chavagneux, James K. Galbraith, Alain Grandjean, Florence Jany-Catrice, Isabelle Laudier, Eloi Laurent, Dominique Meda, Olivier Petit, Dominique Plihon, Laurence Scialom et Xavier Timbeau :

« Le capitalisme est-il compatible avec les limites écologiques ? »

« À quelles conditions la réduction de la consommation peut-elle être acceptée par nos sociétés ? »


Pour en savoir plus, cliquer ici.

- page 1 de 44

Prochaine parution aux EDITIONS UTOPIA

Sortie prévue le 26 avril 2016.

Festival international de Films d'Utopia 2016 bientôt annoncé

Les vidéos des conférences Utopia